Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MARC PAGES

Pour un nouveau démarrage

LE GRILLENBREIT, L'AUTRE VISAGE DE LA CITE

Pas un visiteur parmi les touristes qui fréquentent le centre de Colmar ne connait Le Grillenbreit. Ce quartier pourtant ancien ne fait pas partie des circuits touristiques. Cette zone était autrefois occupée par des usines qui ont totalement disparues. Aujourd'hui cet ensemble est réservé à la jeunesse qui fréquente soit l'IUT réaménagé dans d'anciens locaux industriels, soit le centre de concerts où évoluent des groupes de music dit "branchés". Le centre ville hormis ses musées est réservé aux consommatuers de masse. Quant au Grillenbreit, il a pour vocation de pourvoir à l'esprit de culture et d'art dans une zone qui reste peu attractive. Pourtant les quelques vues ci jointes tentent d'infirmer l'aspect peu engageant de cet autre visage de la Cité.


undefined
L'art sur les murs


undefined
Le palais de la culture...


undefined
Le coin des artisans...


undefined
La salle des concerts...


undefined
Locaux disponibles...


undefined
Une visite s'impose...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine Schnoering 02/02/2008 10:41

Je croyais que je n'avais peur de rien, mais là... Brr...Bises à Marc !

PAPOU 02/02/2008 19:00

Merci.de ta visite; En effet on est dans la plaine pas sur les hauteurs. Bisou. Marc

Bohnita 30/01/2008 21:32

Cet article me plaît beaucoup et me touche : tu nous montres le "Grillen" dont nous entendons beaucoup parler ces dernières semaines. Avec des "potes" et leur tout jeune groupe de rock, notre fils aîné y va pour répéter une fois par semaine dans une des salles mise à disposition des jeunes pour la modique somme de 3€/heure. Quand on est jeune et un peu désargenté  "c'est le pied" comme ils disent : ils ont trouvé là leur "caverne"... Grâce à toi, j'ai pu me faire une idée du lieu par lequel, curieusement, je ne suis jamais passée. Alors merci Marc. A demain...