Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MARC PAGES

Pour un nouveau démarrage

DES INTERDITS AU PERMIS D'EDUQUER

Il n’y a pas un jour où sur les ondes, dans la presse et à la TV, l’on ne parle de nouvelles mesures éducatives, de campagnes d’informations pédagogiques, de spots publicitaires, tout cela  dans le but de rendre nos enfants heureux et surtout intelligents et ce dans le cadre des actions et mesures prises soit disant au profit de l’éducation nationale; 

undefined

Autrefois, pour agrémenter le sain développement de nos jeunes enfants,  on incitait les parents à bien leur laver les cheveux pour éviter la propagation des poux. Puis on instaura, pas très longtemps, la distribution de lait gratuit à consommer à la pause du matin. On a vu ensuite des campagnes sur le besoin de se brosser tous les jours les dents, de toujours se laver les mains, de ne pas dire de gros mots, de se montrer polis avec son instituteur, de ne pas cracher, de se moucher et j’en passe. Bref d’être un élève bien sage et bien propre qui collectionne beaucoup de bons points sur son bulletin.

Mais les temps ont évolué, les mœurs ont changé, la permissivité a fait son chemin. Fort est de constater que  plus on a laissé faire, plus on est aujourd’hui obliger d’interdire… et pourtant la majorité de nos enfants mérite adoration et fierté.

Que nous réserve  notre chère République pour le bien être et l’émancipation de notre jeunesse.

Ces dernières années, chez les grands élèves, on a commencé par interdire de fumer dans les salles de cours, puis dans les toilettes, dans les cours de récréation et pour ultime issue, de pouvoir  en griller une,  comme tous les fumeurs sans distinction, sur le trottoir. Loi oblige . Mais comme  tout ce qui tue est répréhensible pourquoi  donc ne pas interdire la vente de cigarettes ?

On a ensuite interdit dans les écoles publiques à propos de l’habillement  tout signe distinctif pouvant avoir un rapport avec la religion. Et comme la religion est incompatible avec la laïcité et que l’école est l’essence même de la laïcité. Laïcité oblige.

Puis pour les moyens et les plus petits élèves on a fait campagne pour leur interdire toutes sucreries, boissons sucrées, friandises, petits goûters et bombons, bref tout ce qui font les petits plaisirs quotidiens de nos chérubins. Mais  anti  obésité oblige.

Alors on instaure  la charte des bonnes pratiques en matière de restauration dans les cantines pour que la jeunesse mange équilibré. Fini le steak frites et la baguette. Diététique oblige.

On leur a également soumis des directives pour ne pas porter de sacs à dos trop grands pour ne pas surcharger le port et éviter toutes malformations du dos. Santé physique oblige.

undefined

On interdit aux enseignants toutes réprimandes sur les enfants. Surtout pas de gifle ce qui provoquerait immédiatement le  dépôt de plainte de père sans re-tenue  mais lâche de se cacher  derrière leur uniforme. Concertation oblige.

On interdit également aux enseignants toutes marques d’affection envers les enfants, surtout pas de caresses ce qui provoquerait immédiatement en cas de dénonciation le dépôt dune plainte par des parents qui y verraient un acte de pédophilie.  Morale oblige.

Puis voilà que l’on instaure une charte pour le bon entretien des toilettes des écoles.  Vous savez, ces lieux dits d’aisance qui se transformeraient en lieux dits de mal- aisance. Voilà qu’en 2008 nos enfants  sont pris de toutes sortes de maux de ventre faute de pouvoir  se soulager. Alors que tout le monde n’a connu  de tout temps, dans son  école que des « chiottes » insalubres. Rien de nouveau, sauf la mise en place ridicule d’une charte! Hygiène oblige.


undefined

Enfin, le ministère de la santé ( pas de l’éducation) décide d’une campagne d’installation de distributeurs de préservatifs dans les écoles, pour que nos jeunes aînés se sentent beaucoup plus libres dès la sortie des cours. Contre le sida oblige.

J'arrète là ma diatribe et vous laisse le soin de compléter la liste. Je constate cependant que les interventions étatiques et régionales en matière éducative s’intéressent plus à la forme qu’au fond. Je ne dis pas  que l’on ne travaille pas sur le fonctionnement de l’enseignement et ses missions. Mais que penser  de toutes ces réformes ministérielles depuis 40 ans et qui sont sans arrêt remises en cause. Où est la solution ? Je doute que  la commission Pochard soulève un regain d’optimisme.

Théoriser sur les principes de  l’éducation de nos enfants, ne relève pas de mes compétences car elles sont fort limitées. Je suis comme on dit dépassé. Aussi pour conclure avec le sourire, j’ai préféré  que mon humeur du jour se tourne  vers les adultes et les parents que nous sommes.

Laissons aux enseignants et aux élèves la priorité de débattre sur l’éducation scolaire avec l’appui des parents d’élèves. Et faisons que la priorité de l’éducation quotidienne des enfants revienne principalement aux parents.

Alors permettez moi de faire cette suggestion.  Au moment où se déclare une naissance ou une adoption dans un foyer, les futurs parents seraient obligés de passer un permis d’éducation des enfants. Ils suivraient des cours « d’éducation-école » sur différents thèmes comme :  l’hygiène, la santé, la discipline, le civisme, la gestion des loisirs, la sexualité, les règles de l’éducation scolaire etc.  etc… A l‘issu de l’examen, un inspecteur « d’éducation-école » délivrerait aux heureux parents un permis d’éducation à points. Ainsi, l’enfant qui se verrait reprocher à l’école un mauvais comportement aurait droit à une remontrance consignée dans son bulletin scolaire personnel à faire obligatoirement signer par les parents qui en outre se  verraient sanctionnés  par le retrait, sur leur  permis d’éducation, d’un nombre de points proportionnel à l’écart de conduite de leur progéniture. En cas de retrait total du permis d’éducation, les parents seraient alors obligés de suivre des stages de remise à niveau en participant à des travaux pratiques dans des centres spécialisés de rééducation ou dans des cours particuliers de bonne conduite. 

Petit à petit les jeunes se tiendraient peut être plus droit et les parents tourneraient moins en rond.  La politique du tout sens interdits ferait place à la politique du tout sens obligatoires ou giratoires.

 Je vous laisse imaginer la suite !!!!

Ce billet : une façon pour moi de rendre hommage aux enseignants qui consacrent toute leur vie professionnelle à s’occuper de nos enfants. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ederza-Naturaimer 08/02/2008 19:43

Bonsoir suite à cet article lu deux fois ce jour, je réponds,  il est interdit de faire ceci ou celà par beaucoup de parents qui eux ne se privent pas de montrer le mauvais exemple à leur progéniture.Fumer, regarder des programmes d'illettrés, d'aller sur des sites interdits aux mineurs mais l'enfant ne comprend pas lui cette " différence " d'interdit !Toute l'éducation de certains  parents est à faire ou à re-faire, je suis désolée, mais une punition méritée n'est pas nuisible, mais une punition donnée sans sens est très préjudiciable.Amitiés

PAPOU 08/02/2008 20:27

Merci de ton avis, finalement nous ne sommes pas très éloignés. Je pense que  nous avons un peu la même regard sur la façon dont se comporte les parents avec leurs enfants et réciproquement. Il va falloir instaurer des permis de bonne conduite pour tout le monde. A bientôt en images....amicalement.

Bohnita 03/02/2008 22:29

Je vais envoyer le lien de ton article à notre fille enseignante : je suis sûre qu'elle sera ravie de le lire.Je te rejoins à tout point de vue aujourd'hui encore !Bonne semaine Marc

La Marmotte 03/02/2008 20:18

Très bonne analyse du : il est interdit d'interdire, si tous les parents pouvaient le lire !

d'r bouvy 03/02/2008 19:31

on devrait vous donner les palmes académiques,voir la légion d'honneur pour votre excelente idée....mais faites attention que votre idée ne soit plagiée par un quelquonque politiquar...... 

PAPOU 08/02/2008 20:29

J'appprécie votre intervention et je prends note. Merci et à bientôt. Marc

TISSOT 03/02/2008 08:40

Très bonne analyse. Bravo!

PAPOU 03/02/2008 19:11

Merci pour ce clin d'oeil. Papou