Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MARC PAGES

Pour un nouveau démarrage

BELLEVILLE ET DESOLANTE CAMPAGNE

Lorsque je découvre le quartier de Belleville en cette matinée ensoleillée du 27 mars, je reconnais être bien loin des retombées des échauffourées de la veille à la Gare du Nord et de la récente mise en garde à vue de la directrice d’une des écoles de Belleville. Ma balade sur la colline du XIX ème m’a totalement  isolé de la frénésie de la campagne électorale. Et pourtant je n’arrive pas à me défaire de cette consternante campagne, triste à mourir.

Belleville n’est pas un beau quartier, mais certaines de ses rues révèlent un charme suranné. Ici nous sommes dans une  belle petite ville multinationale. La dominante chinoise et africaine donne, il est vrai, des tonalités et des couleurs qui ne se retrouvent pas dans notre drapeau tricolore dont on ne sait plus s’il représente la France, la République ou la Nation ou un simple symbole nationaliste.

 

Visiter Belleville c’est s’échapper de son quotidien pour plonger dans celui de ceux qui nous sont éloignés. C’est un voyage vers les extrêmes, un parcours du cœur , une promenade de santé, une randonnée sur le toit de Paris (128,5m), une marche dans un marché cosmopolite, bref un balade dont on se souviendra. Comme on se souviendra du niveau de consternation auquel nous conduit les candidats d’une campagne qui  refusent d’élever le débat à la hauteur des ambitions d’une population simplement en attente (et non en désir) d’avenir.

 

Hier c’était Belleville et les chanteurs parisiens  qui parcouraient le monde, aujourd’hui c’est le monde qui vient à Belleville chanter sa misère.

 

PS : Bravo à Jean François Robert pour ses magnifiques portraits de politiques ( voir Le Monde 2 du 30 mars). Regardez les dans les yeux comme ils le font eux-mêmes, et vous verrez  que votre choix  peut évoluer vers un ou une autre : au 1er tour !

             A la hauteur du N°50,rue de Belleville (19°)


             La vigne du Parc de Belleville (19°)


             Rue Piat (19°)

                               Cité populaire, rue Boyer (19°)

             La Bellevilloise, ancienne coopérative de consommation 1930, (19°)

             Le cimetière de Belleville à l'ombre des des réservoirs de Belleville (19°)


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article